Windows Phone : pourquoi le Smartphone de Windows a été un échec ?

Windows Phone : un produit avec tant de potentiel, qui avait tout pour plaire mais qui, au final, a échoué de façon remarquable.

WindowsPhone
Windows Phone : malgré les milliards de dollars investis et les connexions inestimables de Microsoft, le Windows Phone n’a malheureusement jamais décollé et restera dans l’histoire comme l’une des erreurs les plus coûteuses du géant, Microsoft.

Dans cet article, nous vous parlerons des diverses raisons derrière l’échec du Windows Phone et les actions que Microsoft aurait pu entreprendre pour les éviter.

La naissance du célèbre iPhone

Steve Job iphone 2007

Quand Steve Jobs a annoncé le lancement de l’iPhone en 2007, il a pris d’assaut le monde du Smartphone. Jusque là, les Smartphones avaient un gros inconvénient : de petits écrans avec des interfaces sur lesquelles il était difficile de naviguer, car la moitié de la taille du téléphone était occupée par un clavier doté de minuscules touches pas très commodes.

Google Smartphone

Les ingénieurs de Google, qui construisaient eux-mêmes leurs Smartphones depuis deux ans, ont du abandonner tout leur projet et recommencer à zéro avec un design d’écran, cette fois, tactile.

Leur produit final, l’Android, est arrivé plus d’un an plus tard, période à laquelle l’iPhone avait remporté le titre de Smartphone.

android smartphone

La construction du tout premier iPhone était basée sur l’exclusivité : il a été entièrement produit par le géant, Apple, afin d’optimiser l’expérience utilisateur et, bien sûr, la qualité du produit. Chose qui a permis à Apple de facturer un supplément conséquent pour ses téléphones.

Pour réussir, les créateurs d’Android devaient adopter une stratégie différente : au lieu d’opter pour l’exclusivité, Google essayait d’être l’ami de tout le monde, s’associant avec autant de fabricants de téléphones que possible. Le point fort de leurs téléphones était le fait qu’ils étaient bon marché.

Pendant un temps, le monde des Smartphones était en équilibre, avec l’Android et l’iPhone occupant chacun un segment très distinct du marché.

Et pourtant, cet équilibre a été très vite perturbé par un autre géant de la technologie, Microsoft.

Aujourd’hui, sur les trois sociétés, Microsoft était le plus expérimenté en matière d’appareils mobiles.

Windows et le « PC de poche »

Windows phone

En 1996, Bill Gates a dévoilé ce qu’il a appelé le « PC de poche », qui était en réalité un minuscule ordinateur portable.

Le système d’exploitation qu’il exécutait était connu sous le nom de « WindowsCE », qui était essentiellement un Windows 3 modifié de telle sorte à fonctionner selon les spécifications et résolutions les plus basses possibles.

Au cours de la décennie suivante, Microsoft a ajouté des fonctionnalités et développé de manière considérable cette nouvelle gamme de produits, créant ainsi 6 autres versions complètes.

Microsoft 2006-2008
Entre 2006 et 2008, les appareils mobiles de Microsoft ont réussi à acquérir 15% des parts de marché, soit un pourcentage supérieur à celui de leurs concurrents, à l’exception de Symbian, un système d’exploitation développé par Nokia.

La réaction du PDG de Windows

Mais ce succès est exactement ce qui a aveuglé Microsoft sous la menace de l’iPhone. Voici la réaction de Steve Ballmer, le PDG de Microsoft à l’époque, lorsqu’il a été interrogé sur sa réaction vis-à-vis de l’iPhone :
Journaliste :  » Zune commençait à avoir du succès et Steve Jobs va à Macworld et il sort cet iPhone. Quelle a été votre première réaction quand vous avez vu ça?  »

Steve Ballmer :  » C’est le téléphone le plus cher du monde et il ne convient pas aux clients professionnels, car il ne possède pas de clavier, ce qui n’en fait pas une très bonne machine de courrier électronique.  »

Journaliste : « Comment allez vous-faire pour concurrencer cela? Il a perdu une grande partie de la vedette ces dernières semaines à cause de ce qui est arrivé à Macworld, non seulement avec l’iPhone, mais aussi avec le nouvel iPod. Comment rivalisez-vous avec cela, avec le Zune?  »

Steve Ballmer :  » Pour l’instant, eh bien, prenons les téléphones d’abord. Nous vendons actuellement des millions et des millions de téléphones par an. Sur la même période, Apple n’en vend aucun. »

Lien de l’interview

Steve Ballmer : CEO de Microsoft de 2000 à 2014

Notez la différence entre les deux hommes: le journaliste voit très clairement les innovations d’Apple comme une menace pour l’ancien constructeur de Smartphones, mais le PDG de Microsoft peut à peine regarder au-delà des chiffres de vente.

Et juste au cas où vous penseriez que c’est une exception, les PDG de Blackberry et de Palm étaient également sceptiques quant à la sortie du nouvel iPhone.

Il a fallu à Microsoft une année entière de baisse de part de marché pour enfin réaliser qu’il fallait faire quelque chose.

Contrairement à Microsoft. les ventes de Blackberry étaient toujours en hausse. Ce qui leur donnait un sentiment de confiance qu’ils n’avaient jamais récupéré.

Windows lance le smartphone tactile

windows phone 7

Microsoft a commencé à développer un appareil mobile à écran tactile fin 2008. Et il ne leur a fallu que deux ans pour le mettre sur le marché.

À une époque où l’iPhone et l’Android étaient bloqués par des icônes statiques. Windows Phone fournissait des vignettes contenant des informations en direct.

En termes de conception, l’expérience utilisateur de Windows Phone s’apparente à celle d’Apple. Mais aussi parce que Microsoft avait des exigences très strictes en ce qui concerne le matériel utilisé par les fabricants de téléphones. Tous les premiers Windows Phone étaient des machines extrêmement puissantes.

Et pourtant, Microsoft a rencontré très tôt un autre inconvénient.

Microsoft essayait de faire quelque chose de très difficile. Il imitait Apple en essayant d’optimiser l’expérience utilisateur mais aussi la nature du matériel utilisé. Mais contrairement à Apple, il ne fabriquait pas ses propres téléphones.

Cette approche a fait du Windows Phone un produit très sophistiqué. Mais le degré de contrôle souhaité par Microsoft rendait leur utilisation plus difficile pour les fabricants de téléphones.

Sans surprise, la plupart des fabricants de téléphones ont décidé de s’associer à Google. Ce qui a laissé Microsoft dans une très mauvaise posture : il proposait un excellent produit mais personne pour réussir à le fabriquer.

Windows Phone : Un deuxieme souffle

La seule chance de faire des bénéfices pour Microsoft était « Nokia ». Lorsque Stephen Nokia a remplacé son PDG en septembre 2010, Stephen Elop était un ancien dirigeant de Microsoft. Son premier objectif était de tenter de restaurer les parts de marché en baisse de Nokia, en abandonnant Symbian et en faisant pivoter Windows Phone.

 

Cette transition massive au cours de laquelle Nokia a complètement modifié ses offres de produits, s’est produite en l’espace d’une seule année.

Nokia a commencé à vendre son premier Windows Phone en novembre 2011, grâce aux milliards de dollars que Microsoft lui a versés en tant que « paiements de support de plateforme ».
Nokia paierait soi-disant une redevance de licence pour Microsoft. Mais en réalité, Microsoft récupérait 250 millions de dollars tous les trimestres, ce qui compensait largement leurs dépenses.
Bien entendu, les autres fabricants de téléphones savaient que cela se produisait, ce qui les éloignait encore plus de Microsoft.
Après tout, pourquoi financeraient-ils leur propre développement et paieraient-ils une redevance de licence à Microsoft, alors que Nokia obtenait tout cela gratuitement?
Effectivement, Microsoft était parti avec Nokia et il n’y avait pas de retour en arrière possible. Mais malheureusement pour Microsoft, il était déjà trop tard.

Au moment où Microsoft avait résolu son problème de production, quatre ans après l’introduction de l’iPhone, sa part de marché était tombée à 2% seulement. Personne ne développait d’applications pour Windows Phone.
Pendant les trois premières années, le Windows Phone App Store était vide. On n’y retrouvait aucune application, pas même Instagram ou Youtube ou encore Whatsapp.

Windows Phone : Un échec sans précédent

 

En 2013, le cours des actions de Nokia avait chuté de 75%. À ce moment-là, des actionnaires en colère menaçaient de virer Stephen Elop et de se débarrasser de Microsoft. En fin de compte, cela ne s’est pas produit. Microsoft a simplement acheté la division de téléphonie mobile de Nokia pour 7,2 milliards de dollars en 2014.

Octobre 2017 Market share

Cependant: l’année suivante, Microsoft annulait ses investissements de 7,2 milliards de dollars, avant de licencier près de 8 000 employés. Windows Phone a maintenu Windows Life sur le support à vie jusqu’en octobre 2017. Mais il était clairement mort depuis longtemps.

Et pourtant, il est facile d’imaginer la voie différente que Windows Phone aurait pu emprunter… S’il n’avait pas été aussi gourmand avec son idée de départ.

Si Microsoft, avait accepté de compromettre son contrôle de la production, il aurait facilement pu convaincre les grands fabricants d’utiliser un Windows Phone au lieu d’un Android.
Après tout, à l’époque, Google n’avait pratiquement aucun écosystème, alors que Microsoft était un titan du logiciel depuis des décennies.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Apprenti

Written by Radouane Driouich

Contributeur

What do you think?

12 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ingress Maroc : Premier Xfaction art

Pourquoi l'ocean est bleu

Pourquoi l’océan est bleu ?